Soutien du Parlement de Bretagne au peuple Catalan !

DC

 

Au nom du peuple breton, le Parlement de Bretagne apporte son soutien total et indéfectible au peuple catalan, et reconnaît d’ores et déjà les autorités actuelles et futures du Gouvernement et du Parlement de la Généralité de Catalogne.

En ces jours sombres pour la démocratie, nous, parlementaires bretons, élus démocratiquement en novembre 2016, tenons à exprimer notre soutien au peuple catalan, et à leurs représentants du Gouvernement et du Parlement.

La situation démocratique en Catalogne inquiète au plus haut point le Parlement de Bretagne.

La saisie des moyens d’expression que sont les bulletins de vote destinés à la consultation populaire du 1er octobre prochain, les interventions par la force dans trois Ministères de Catalogne (Economie, Affaires Extérieures et Affaires sociales), le blocage des moyens de paiement du Trésor Catalan, les arrestations de quatorze responsables de la Generalitat (seuls MM. J.Ginesta, D. Franco, D. Palanques & J-I. Sanchez sont à cette heure libérés) et les 41 perquisitions font de cette opération  » Anubis « , un flagrant camouflet à l’expression de la démocratie.

Ce non-respect de la décision des citoyens catalans marque un tournant dans le système démocratique espagnol: il signe d’ores et déjà la fin du statut d’autonomie dont jouissait la Catalogne. Ce refus entraînera inexorablement des conséquences sur la vie humaine et le droit international.

La France de son côté a utilisé et utilisera, sans nul doute, les mêmes méthodes qui hélas rappelleront des années sombres de son histoire, et de la notre: 1532, perte de la souveraineté de la Bretagne par un coup de force au Parlement de Bretagne à Vannes (Etats de Bretagne); et 1789, perte de notre statut d’autonomie et de notre Parlement de Bretagne siégeant à Rennes, de façon illégale et unilatérale.

L’histoire se répète : les grandes puissances n’apprennent jamais de leurs erreurs, et cela montre bien une totale incompétence sinon un refus d’accepter les peuples qui les composent, de partager avec eux, de les écouter et de leur reconnaître le Droit Imprescriptible à l’auto-détermination.

Dans ces pays dits démocratiques défendant les droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, aucune place n’est laissée à une auto-détermination, et ce pour aucune portion de territoire située à l’intérieur de leurs frontières. C’est oublier qu’il existe des peuples et non pas un seul, c’est oublier qu’aucun peuple n’est supérieur à un autre ; c’est oublier que la démocratie n’appartient pas aux dirigeants d’Etats mais que, par essence, elle n’existe que par le peuple.

Que visca Catalunya lliure !

Vive la Catalogne libre !

Visca el Parlament Català !

Share on Facebook3Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0Share on Tumblr0Email this to someone